Le français et la francophonie

La francophonie est célébrée tous les ans le 20 mars. La semaine du 17 au 25 mars 2018 était donc dédiée à la langue française et à la francophonie dans le monde. Des animations ont été organisées en France, notamment dans les librairies, établissements scolaires et universités, musées, théâtres, ainsi qu’à l’étranger dans les Instituts français, les Alliances françaises et les établissements enseignant le français.

Le terme « francophonie » rassemble les 274 millions locuteurs du français (soit 4 % de la population mondiale) établis à travers les 84 États et gouvernements de la communauté francophone. D’ici 2050, le nombre de locuteurs avoisinera les 700 millions (soit 8 % de la population mondiale).

Le français ne bénéficie cependant pas du même statut dans les 84 pays membres de la francophonie. En France, au Québec ou en Belgique, c’est la langue maternelle et officielle. En revanche, c’est la langue administrative, voire la deuxième ou troisième langue pour certains pays de la francophonie : au Maghreb par exemple, bien qu’une majorité de la population l’utilise quotidiennement, le français n’a pas le statut de langue officielle. Dans d’autres pays on observe uniquement des minorités francophones, c’est le cas de la Roumanie : en effet, le français est généralement la première langue étrangère enseignée à l’école.

En 1970 est née l’Agence de coopération culturelle et technique (ACCT) – devenue aujourd’hui l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) -, dédiée à la promotion de la langue française et des relations de coopération entre les pays membres. Le français est donc la langue maternelle ou langue officielle de la majorité des pays membres de l’OIF.

Des organisations internationales ont-elles-aussi décidé d’utiliser le français comme langue d’usage ou langue officielle : l’Organisation des Nations unies, par exemple, dispose de six langues officielles : l’anglais, l’arabe, l’espagnol, le français, le mandarin et le russe. Des interprètes sont donc présents lors des travaux et débats, qui sont postérieurement traduits dans les six langues officielles.

Le saviez vous ?

Dans le monde du sport, certaines organisations internationales ont également choisi le français parmi leurs langues officielles et de travail (liste non exhaustive) :

  • Le Comité international olympique (CIO), fondé en 1894, dont le siège est à Lausanne, chargé d’organiser les Jeux tous les quatre ans :

« Les langues officielles du CIO sont le français et l’anglais. À toutes les Sessions, une interprétation simultanée doit être fournie en français, anglais, allemand, espagnol, russe et arabe. En cas de divergence entre le texte français et le texte anglais de la Charte olympique et de tout autre document du CIO, le texte français fera foi sauf disposition expresse écrite contraire. »

(Chapitre 2.23 de la Charte olympique du Comité international olympique)

  • La Fédération internationale de football association (FIFA), fondée en 1904 qui siège à Zurich dispose de quatre langues officielles : l’allemand, l’anglais, l’espagnol et le français. Un point d’honneur est mis sur la traduction des documents dans l’une des langues officielles de la Fédération :

« Tous les documents doivent être soumis dans leur version originale et, si besoin, traduits dans l’une des quatre langues officielles de la FIFA. Si cette disposition n’est pas respectée, la sous-commission est en droit de ne pas prendre en considération le document en question »

(Annexe 8 du Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs de la FIFA)

  • L’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF), créée en 1912 qui siège à Monaco :
  1. Les langues officielles de l’IAAF sont l’anglais et le français.
  2. Les Statuts, les Règles et Règlements, les Procès-Verbaux, les Rapports et autres communications seront rédigés en anglais et en français, et dans toute autre langue décidée par le Conseil.
  3. Dans tous les cas de divergence d’interprétation d’un texte quelconque, la version anglaise prévaudra.
  4. Tous les documents et lettres adressés à l’IAAF seront en anglais ou en français

(Article 12 des Statuts 2017 de l’IAAF en vigueur au 1er novembre 2017)

Le français ne se résume donc pas seulement à la France et aux pays dont la langue officielle est le français. Le terme francophonie englobe une réalité bien plus large. Le français est d’ailleurs, au même titre que l’anglais, la seule langue à être présente sur les cinq continents.

Publicado en Au Carrefour des langues.

Deja un comentario

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.